Dominicalement vôtre – La Cage aux folles

Share on FacebookTweet about this on Twitter

Edouard Molinaro, 1978

Diffusion dimanche 26 avril, 6ter, 20h50

 

Renatooooooooooo ! Ce hululement aussi doux et familier que le son de la voix de votre mère viendra raisonner à nouveau dans vos oreilles à partir de 20h50 sur 6ter ! Exit la déprime du dimanche soir. Dites bonjour à l’allégresse, aux plumes et aux paillettes car ce soir Albin et Renato vous accueillent dans leur Cage aux folles.

 

A Saint-Tropez, Albin (Michel Serrault) et Renato (Ugo Tognazzi), propriétaires d’un « night-club » où se produisent des spectacles de travestis, forment un couple tranquille mais plein de petites histoires. Albin, en véritable diva et drama queen qu’il est, ne cesse de multiplier les caprices à la hauteur de son titre. Renato, quant à lui, supporte et s’amuse des humeurs de son compagnon tout en devant faire face à toutes celles des autres artistes du cabaret. Leur joyeuse et paisible existence va se retrouver bousculé par un terrible événement : Laurent, le fils de Renato, élevé au milieu de cette cage aux folles, annonce à son père et à sa « tatie(eeee) » qu’il va se marier. Albin et Renato, désespérés par l’idée de se faire enlever leur petit, ne sont pas au bout de leurs surprises. Leur future bru n’est autre que la fille de Simon Charrier (Michel Galabru), secrétaire général de l’Union pour l’Ordre Moral, parti catholique prônant l’austérité et la rigueur des moeurs. Et comme dans tout bon mariage les parents de la future mariée exigent de rencontrer les parents de leur futur gendre…

C’est ainsi que la petite famille, y comprit Jacob « la bonne » qui « s’habille comme une pute » et qui marche pieds nus, va devoir se préparer à l’arrivée des beaux parents.

Un film génialement drôle et délicieusement années 70, rythmé au gré des hurlements d’Albin, du flegmatisme de Renato, de l’accent chantant de Michel Galabru et de l’excentricité de toutes ces folles sorties de leur cage.

C’est en cette charmante compagnie que Bizard Bizard vous propose de passer la meilleure soirée de votre week-end.

L’impératrice du drama usurpatrice d’identité

crédits images: toutlecine.challenges.fr, ohmymag.com

Related posts:

Share on FacebookTweet about this on Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Website Protected by Spam Master