Dominicalement vôtre – Mars Attacks !

Share on FacebookTweet about this on Twitter

Tim Burton, 1996

 

Diffusion dimanche 28 août, Arte, 20h50

 

 

En ce dernier dimanche caniculaire, on l’espère (ou pas), et cette veille de rentrée scolaire (big up à tous les enfants et bien fait pour vous ! On ne peut pas avoir et les vacances scolaires et le luxe de ne plus savoir ce qu’est un rapporteur, il faut savoir choisir), Bizard Bizard vous propose d’honorer l’adage qui prétend que la chaleur rend fou. En effet, pour clore dignement ces deux mois d’été, Arte vous invite à passer une soirée déglingue entouré du gratin d’Hollywood et de martiens, vous faisant réaliser à quel point il est jouissif de ne plus compter un compas dans les must have de sa trousse.

Un soir, alors que toute l’Amérique regarde gentiment la télé, le programme est interrompu par un chef martien. Discourant dans une langue inconnue, le pays est en émoi et le président bien entouré. Grâce à son équipe de scientifique de choc ayant créée un traducteur, le chef de l’Etat, ravit, comprend que le monsieur à grosse tête vient en paix et se languit de rencontrer les terriens. Mais lorsqu’une colombe se fait assassiner et le comité d’accueil tout bonnement zigouiller par les hommes venus d’ailleurs, le monde comprend alors que le tempérament belliqueux de ces messieurs est peut-être le signe que la paix n’est peut-être pas leur priorité. C’est entre enlèvements, shows à Las Vegas et incidents diplomatiques, que la Terre va apprendre à connaître ces habitants de l’univers…

Mars Attacks ! est, sans mauvais jeux de mot, un pur ovni cinématographique. Haït par certains, adulé par d’autres, ce film, aussi méchant qu’intelligent est une expérience qu’il faut faire coûte que coûte. Tout d’abord parce qu’une vraie fausse production hollywoodienne réalisée par le plus traumatisé des enfants devenu le plus anti-Hollywood de tous les réalisateurs est un paradoxe qui mérite qu’on lui prête attention.

Loin des yeux exorbités, silhouettes décharnés et autres objets tranchants, Tim Burton livre là un de ses films les plus joyeux et coloré. Bien que l’esthétique et l’atmosphère qu’il affectionne tant soient toujours aux abonnées présentes, l’adaptation de celles-ci dans un univers totalement différent donne à cette satyre un je-ne-sais-quoi vraiment je-ne-sait-qu’est ce que très particulier. Mêlant cruauté et humour sur fond d’hommage aux films d’extraterrestre des années 50, Mars Attacks ! s’amuse et se moque de tout et tout le monde. Tout, toutes et tous sont tournés en ridicule, du gouvernement, aux scientifiques en passant par l’Amérique profonde (revenons sur cette scène magique : « ce que je peux te dire, c’est qu’ils n’auront pas la télé » accompagné du bruit d’armement de fusil), et le spectateur

. Car oui, cette fable se joue de vous ! Et des codes basiques de la mise-en-scène. Malmenant celui qui le regarde, le film offre une pluralité démente de lieux, d’histoires et de personnages qui forment un tout aussi drôle que déroutant.

La non limite de la déglingue s’applique autant sur le fond que sur la forme, et ici nous faisons référence à l’armée d’acteurs qui veillent au bon déroulement du film. C’est bien simple, ILS SONT TOUS LÀ ! À croire que la farandole de noms au générique est un effet spécial. Des premiers rôles aux figurants, toute la communauté hollywoodienne se lance allègrement dans la guerre aux martiens, donnant le meilleur de la folie qui les habite pour contenter le plus grand des enfants tarés.

Ainsi, si vous souhaitez passer une soirée déconnectée, loin de la rentrée, de ses stylos et ses cahiers (et ses baguettes, et ses balais : don’t forget, Harry squatte toujours TF1 et se soir il règle des histoires d’armoires et de prince de sang mêlé), il ne vous reste plus qu’à vous brancher sur Arte.

 

AVERTISSEMENT

 

D’après une étude scientifique très sérieuse, Mars Attacks ! est un film qui comporte un certain nombre d’effets secondaires. Afin de vous prémunir contre d’éventuels désagréments, nous tenons à vous énumérer ceux-ci :

  1. Il est possible que vous tentiez d’établir la communication avec vos semblables en parlant la langue extraterrestre (vos amis comprendront peut-être, votre patron certainement moins).
  2. Il est possible que vous tentiez d’imiter la démarche de l’extraterrestre travestie (ce qui vous fera ressembler à une personne qui fait du roller, sans les rollers ; vous voyez le problème).
  3. Il est possible que vous deveniez chewing-gumophobe (vous vous méfierez de toutes personnes mâchantes, ce qui aurait un terrible impact sur votre vie sociale)
  4. Il est possible que vous vous mettiez à écouter Tom Jones de manière compulsive et obsessionnelle (et c’est une excellente chose ! Nous ferons la fiesta ensemble).
  5. Ne pas exposer ce film à la femme enceinte. Les conséquences sur le bébé seraient désastreuses car il est prouvé qu’une femme enceinte sur deux choisit de nommer son enfant Billy-Glenn après avoir vu le film.

 

 

 

 

 

 

 

 

Crédits images: allenjohn.over-blog.com (couverture) – senscritique.com – keyword-suggestions.com

Related posts:

Share on FacebookTweet about this on Twitter

  4 comments for “Dominicalement vôtre – Mars Attacks !

  1. 1 septembre 2016 at 11 h 51 min

    Pareil, un de mes Burton préférés, d’une inventivité et d’une foldinguerie que j’aimerais tellement retrouver chez lui à nouveau…
    Ca me donne trop envie de le revoir!
    Et dire que j’ai oublié d’acheter un rapporteur à Billy-Glenn!

    • Z.
      2 septembre 2016 at 22 h 57 min

      Hahahahaha! Je cris au scandale! Comment Billy-Glenn va-t-il pouvoir survivre à son premier trismestre?! (autant pour moi semestre, je crois que les petits enfants ont désormais le même découpage d’années scolaire que les grands enfants qui vont à la fac)
      Et sinon, je regrette aussi beaucoup de ne pas retrouver cette déglingue si parfaite dans ses récents films.

  2. 29 août 2016 at 13 h 02 min

    Je ne me lasse pas de ce film, un de mes Burton préférés !! Si seulement il pouvait revenir à ce genre de films…
    bon je croise les doigts pour son prochain film !

    • Z.
      2 septembre 2016 at 22 h 55 min

      Ah je suis tellement d’accord avec toi! Franchement à chaque fois que je revois ce film je me dis que ça redonne un coup de fouet à sa filmographie et l’idée que je m’en fait.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Website Protected by Spam Master