Dominicalement vôtre – La Guerre est Déclarée

Share on FacebookTweet about this on Twitter

La Guerre est Déclarée, Valérie Donzelli, 2011
Diffusion sur France 2, dimanche 8 février à 20h50

Roméo et Juliette se rencontrent, tombent amoureux, et ont beaucoup d’enfant. Enfin un enfant, un enfant qui a une tumeur au cerveau. Bon du coup ça ne s’annonce pas très gai. Le film n’a pas tout pour plaire non plus: le cinéma français un peu bobo qui semble se réclamer de la nouvelle vague, ça n’attire pas tout le monde, bien au contraire.

La Guerre est Déclarée rappelle un peu Jacques Demy, beaucoup Christrope Honoré. Le jeu des acteurs très théâtral peut agacer, tout comme l’univers hype parisien dans lequel l’histoire se déroule. Mais le film se rattrape par son énergie, sa maladresse et son honnêteté. La bande-originale balance entre sons pointus, morceaux classiques et variétés françaises vieilles de quelques décennies; c’est agréable à l’oreille la plupart du temps et ça amène une ambiance décalée à certains moments. Tous comme les multiples styles musicaux s’entremêlent, les cassures visuelles de rythme et de ton se succèdent, évitant le pathos et la sursentimentalité qui pourraient se dégager de cette histoire vécue en vraie par le couple Elkaïm-Donzelli qui l’interprète à l’écran. C’est parfois joué avec un peu trop d’emphase, mais la théâtralité se trouve facilement acceptée car elle apporte une certaine pudeur, une distance nécessaire; et elle reflète bien l’absurde de la situation dans laquelle sont plongés Roméo et Juliette.

Le film transmet un ressenti personnel sans en faire trop et ses défauts lui sont donc vite pardonnés. Il n’est pas ici question de grosses ficelles scénaristiques qui amèneraient le spectateur au bout de l’émotion; on ne finit pas le film avec les larmes aux yeux, c’est même finalement plutôt heureux.  Et pour une fois qu’on ne nous présente pas le mariage et les enfants comme la fin enchantée d’une histoire mais plutôt comme le début des difficultés, nous nous devons de saluer et d’applaudir l’initiative.

Attention cependant, si vous êtes comme moi allergique au port des collants blancs, sachez que Juliette (Valérie Donzelli) ne partage pas notre opinion et en porte donc tout au long du film. C’est un choc visuel et moral auquel vous devrez donc vous préparer avant de vous installer devant votre téléviseur.

En fin de compte, peut-être que les imperfections du film vous sembleront impardonnables, peut-être serez vous au contraire séduit, ou bien agacé par La Guerre est Déclarée. C’est pour vous décider qu’il faut vous installer ce soir devant France 2!

 

image: ©Wild Bunch Distribution via allocine

 

Related posts:

Share on FacebookTweet about this on Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Website Protected by Spam Master