L’Oeil de Moscou (à la plage) – Grace and Franckie

Share on FacebookTweet about this on Twitter

 

 

Saison 1 : 13 épisodes (30 min) / Saison 2 : 13 épisodes (30 min)

 

Créateurs : Marta Kauffman, Howard J. Morris               Chaine d’origine : Netflix

Avec : Jane Fonda, Lily Tomlin, Martin Sheen, Sam Waterston

Diffusion : 8 mai 2015

Beach, swagg et septuagénaires

 

Pour célébrer le thème Vamos a la Playa, Bizard Bizard a décidé de promener son œil moscovite sur les plages californiennes. Mais pas celles que vous croyez…

Observant la règle d’or du grand Baloo (« il en faut peu pour être heureux »), nous avons gravi le sommet de l’allégresse en nous lançant dans la vie de Grace and Franckie. Car réunir dans la même série Jane Fonda, Lily Tomlin, Martin Sheen, Sam Waterston, la mer, la merde de la vie et les Etats-Unis… Franchement, il ne nous fallait pas tant pour être plus qu’heureux.

À quelques kilomètres de Beverly Hills et de sa jeunesse dorée, vivent deux irréductibles merveilleuses femmes qui enregistrent un certain nombre de déboires et d’années au compteur… Pensant apprécier leur retraite jusqu’à que mort s’en suive, Grace et Franckie vont rapidement déchanter lorsque leurs maris respectifs leur apprennent que tout cela est fini. Collègues et amants depuis vingt ans, les deux hommes ont décidé de dire toute la vérité et de se marier. Suite à cette nouvelle, l’élégante alcoolique Grace et la « sorcière des émotions » hippie Franckie établissent domicile dans la « Beach House » interfamiliale pour partager le reste de leur vie dans la joie, dans la peine avec beaucoup de Bloody Mary et un peu de Peyotl aussi…

Si le pitch et le casting de Grace and Franckie fait rêver sur le papier, ça n’est que pour mieux échauffer le corps et l’esprit aux multiples danses de la joie que vous risquez d’exécuter une fois que vous aurez commencé la série.

La réunion de ces quatre grands acteurs donne la matière et l’épaisseur à cette série comique amèrement douce présentant un large éventail d’émotions. L’hystérie de Sam Waterston contrebalance avec le flegme (et l’adorabilité) de Martin Sheen qui fait écho à la « BCBG attitude » de Jane Fonda qui ne peut rester stoïque face à la déglingue de Lily Tomlin. Les personnages sont tellement attachants que l’idée qu’il s’agisse de comédiens payés pour leur travail paraît tout simplement dérisoire. Car si il est évident que l’écriture du scénario et des protagonistes est plus que réussie, il est encore plus visible que la personnalité des acteurs parfait le travail, donnant une particularité à ces vingt-six épisodes (et bientôt treize de plus ! Enfin bientôt, tout est relatif puisque l’on parle de 2017) qui explorent avec comique et intelligence les sentiments de ces détenteurs de la carte vermeille.

Ne tombant jamais dans le pathos, la série trouve son équilibre entre émotion et divertissement, sachant habilement révéler la psychologie des personnages entre deux éclats de rire. Le choix de conserver un ton léger n’enlève rien à la profondeur du propos « c’est aussi dur dur d’être un pépé qu’un bébé (Jordie tu n’aurait pas du grandir, ça ne s’arrange jamais) », sublimant l’émotion grâce à la folie des situations et des dialogues, mais aussi par un très bon choix de chansons à la fin de chaque épisode.

Toute la force de Grace and Franckie réside dans le savoir faire passer un bon moment en riant, tout en n’oubliant jamais de faire évoluer l’histoire et les personnages dans leur quête spirituelle senior revenu à l’état de junior. En bref, c’est ce que l’on appelle plus communément une bonne série.

Alors pour passer un été en famille avec les mamies et les papys les plus swagg de Californie jetez vous les bras de Grace and Franckie.

 

L’avis de Bizard Bizard : à consommer avec modération, parce que c’est très triste quand on a fini… (Sauf si vous décidez de regarder en boucle.)

 

 

Crédits images: huffingpost.com (couverture) – sites.psu.edu – geekireland.com – indiewire.com

 

 

 

 

Related posts:

Share on FacebookTweet about this on Twitter

  4 comments for “L’Oeil de Moscou (à la plage) – Grace and Franckie

  1. 18 juillet 2016 at 18 h 56 min

    Ouh mais ça m’a l’air tout plein de funkyness et de fraîcheur… et puis, Jane Fonda, je signe direct hein!

    • Z.
      19 juillet 2016 at 11 h 27 min

      Ah tu vas aimer! C’est vraiment une des séries les plus sympathiques que j’ai pu voir dernièrement. Et puis comme tu dis Jane… C’est comme une pub l’Oréal en boucle hahahaha, elle est parfaite.
      En fait ils le sont tous

  2. 15 juillet 2016 at 19 h 31 min

    Je suis à fond dedans en ce moment et c’est vrai que c’est un vrai délice ! L’humour caustique à souhait, pas la facilité du pathos et ces deux femmes qui sont tout simplement adorables et admirables même avec leurs défauts ! 🙂

    Maya Joys
    http://mayajoys.com/

    • Z.
      19 juillet 2016 at 11 h 26 min

      Je suis tout à fait d’accord avec toi. Cette série est vraiment rafraîchissante et ne perd jamais en originalité. J’apprécie particulièrement le soin porté au scénario qui, pour ma part, ne essouffle pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Website Protected by Spam Master