Die Hard : Une journée en enfer – « Simon says » ou comment rater sa vengeance

Share on FacebookTweet about this on Twitter

Die Hard : Une journée en enfer, John McTiernan, 1995

 

Après avoir été piégé dans une tour qu’on aurait cru faite en cristal, après avoir eu 58 minutes pour vivre dans un aéroport, John McClane pensait pouvoir raccrocher son costume de héro au porte manteau du commissariat de New York et reprendre sa vie d’alcoolique en toute sérénité. Mais c’était bien mal connaître son destin, parce qu’aujourd’hui, quelqu’un a une furieuse envie de se venger et ce quelqu’un n’est autre que Simon Gruber, frère de feu Hans Gruber (le méchant de Piège de cristal, décédé suite à une défenestration).

Afin d’assouvir sa vengeance, le frangin moyennement éploré, poète et grand farceur à ses heures perdues décide de concocter une petite journée en enfer à McClane (qu’il tient pour responsable de la mort de son frère). Pour ce faire il décide de jouer à « Simon says », une version destroy de « Jaques a dit a dit »

Malheureusement pour lui, en préparant sa vendetta et son casse visant a voler des milliards de dollars en lingots d’or, il n’a pas tenu compte d’un élément non négligeable : McClane lui même.

Car ce héros alcoolique avec de gros problèmes de couple, à la fois béni et haï des dieux, présente quelques liens de parentés avec McGiver et sait se sortir des situations les plus extrêmes tout en faisant des blagues et en mettant les malotrus hors d’état de nuire. Mais tout ça, Simon l’apprendra à ses dépens. Il découvrira par la même occasion comment rater une vengeance de bout en bout.

La question légitime que vous devez désormais vous poser devrait être : qu’est ce qu’une vengeance ratée ? Et bien voilà, c’est très simple :

C’est lorsque l’on envoi quelqu’un comme John McClane avec un panneau « I hate niggers » dans Harlem et qu’il arrive à s’en sortir en se faisant un nouveau coéquipier.

C’est lorsque que l’on aime tirer le diable par la queue et que l’on veut faire participer le « samaritain couleur ébène »/nouveau coéquipier à son petit jeu sans tenir compte du fait qu’il est tout aussi fou et ingénieux (et drôle) que McClane.

C’est lorsque l’on pense qu’on a affaire à deux pauvres types alors qu’ils sont en fait capables de déjouer les énigmes les plus insensées du père Fouras de Fort Boyard.

C’est lorsque l’on pense qu’on réussira à mettre à bout physiquement un alcoolique qui a la gueule de bois et un petit commerçant, alors qu’ils ont la résistance de Terminator et la jeunesse éternelle d’Highlander.

C’est lorsque l’on ne prend pas en compte l’intérêt du raccourci, par exemple : sauter sur un métro en marche quand on l’a raté, ou encore passer par Central Park pour éviter les embouteillages.

C’est lorsque l’on est face aux rois du triathlon urbain (qui se compose de la course automobile, la course à pied et la course à vélo).

C’est lorsque l’on pense coincer John McClane dans un tunnel qui se remplit d’eau pendant que celui-ci bénéficie d’un cours très instructif sur le tunnel en question et arrive à s’en sortir avec une splendide marche arrière en ligne droite et une petite cabriole.

Vous l’aurez compris, rater sa vengeance c’est lorsque l’on sous-estime ses adversaires, et, pour couronner le tout, lorsque l’ironie s’en mêle et que l’on rejoint son frangin six pieds sous terre.

Ainsi, nous pouvons conclure avec la très belle phrase que Zeus adresse à Simon : « fous ton plan bien huilé dans ton cul bien huilé ». C’est hélas ce qu’il aurait du faire, car c’est ce qui a finit par arriver.

Ça c’est ce qu’on appel un raccourci

crédits images: collider.com, bxpointofview.worpress.com

Related posts:

Share on FacebookTweet about this on Twitter

  2 comments for “Die Hard : Une journée en enfer – « Simon says » ou comment rater sa vengeance

  1. Loris
    18 avril 2015 at 22 h 06 min

    Ca donne envie de revoir Die Hard tout ça…

  2. Mme Poule
    14 avril 2015 at 10 h 05 min

    décidément jeremy irons en bad boy ne lasse pas, et john maclane non plus d’ailleurs 😉 ! metion spéciale à samuel lee jackson bref un des meilleurs die hard avec un casting de fou.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Website Protected by Spam Master