Star Wars – L’Empire contre-attaque

Share on FacebookTweet about this on Twitter

Star Wars, Episode V: L’Empire contre-attaque de Irvin Kershner (1980)

Dès que s’ouvre L’Empire contre-attaque, on retrouve, une fois n’est pas coutume, Luke Skywalker en fort mauvaise posture. Depuis l’épisode précédent, Luke et ses amis rebelles se sont installés sur Hoth, une planète/congélateur peuplée de monstres de l’espace. Bien évidement, le jeune Skywalker ne trouve rien de mieux à faire que de partir se balader à dos de dino-lama en pleine tempête de neige. Force est de constater qu’Obi Wan n’a pas réussi à lui inculquer ne serait-ce qu’une once de sagesse hippie; et si le jeune homme s’avère avoir fait un effort côté look (sa coupe au bol est un peu moins bolisante qu’auparavant), il est malheureusement toujours aussi imprudent. Et l’imprudence se paie d’une manière ou d’une autre: ici en se faisant capturer et pendre par les pieds par un monstre yéti qui se lèche d’avance les babines à l’idée de consommer un Luke rôti à l’heure du dîner. Mais les enseignements d’Obi ne sont pas complètement vains et en utilisant un peu de Force et son sabre laser, le rebelle Skywalker parvient à se défaire de ce mauvais pas. Malheureusement un yéti de l’espace vaincu ne signe pas la fin des problèmes, bien au contraire, car Luke se retrouve maintenant isolé au beau milieu d’une tempête dans un désert de glace. Rebelle ou pas, le coco ne fait pas long feu et s’écroule de fatigue dans la neige. Observant la scène depuis le paradis des Jedis, Obi Wan Kenobi, qui pensait être enfin en paix après son trépas, réalise qu’il va devoir quitter son refuge confortable histoire d’intervenir et de sauver son apprenti d’un énième mauvais pas. Pas bête, le maitre décide d’apparaître devant Luke version esprit fantomatique (pour ajouter un peu de classe et de panache à la situation catastrophique du jeune homme) et de l’encourager à survivre afin de pouvoir se rendre du coté du système Dagobah pour rencontre un ancien pote à lui répondant au nom de maitre Yoda. Obi ricane doucement de sa ruse qui lui permettra enfin de se laver les mains de toutes ces histoires et de retourner à sa tranquillité, laissant Yoda se débrouiller avec le jeune homme.

Heureusement, Luke sait bien s’entourer et se fait sauver par son poto Han Solo, juste avant que la flotte impériale ne débarque en mode attaque, avec grosse baston à l’horizon. Après la bataille, Han, Leia et Chewbaca vaquent à leur affaires à bord du Faucon Millenium pendant que Luke décide de suivre les conseils du vieux Ben et part donc à la recherche de Yoda, accompagné de R2D2. Après s’être paumé dans les marais, il parvient à trouver l’ancien maître Jedi (900 ans au compteur) qui s’avère moyennement chaud pour le prendre sous son aile. Mais Obi Wan refuse de voir tous ses plans de tranquillité réduits à néant et engage donc un débat avec Yoda (par voie vocale uniquement, car le Jedi ne réserve ses apparitions qu’aux cas désespérés). Ils s’accordent tous deux pour classer Luke dans la catégorie emmerdeur impétueux et imprévisible, mais Obi insiste sur ses qualités cachées, sa destinée, ses capacités. Et ça marche! C’est parti pour un entrainement intensif dans les marais, où Luke apprend à se familiariser avec la Force. Mais c’était sans compter sur sa nature héroïque téméraire, et lorsqu’il a une vision de ses potos en danger, il décide de ne suivre que son coeur malgré les avertissements de la petite bête verte (et d’Obi Wan, qui commence peu à peu à réaliser qu’il ne se débarrassera visiblement jamais des Skywalker) qui lui signale que c’est un piège tendu par l’Empereur Palpatine. Qu’importe, Luke ne peut laisser ses amis dans la panade, et fonce donc les yeux fermés en direction de la cité Bespin!

Les choses ne se passent effectivement pas pour le mieux pour Han qui se retrouve congelé dans le but d’être livré à Jabba pendant que Leia et Chewbaca se font kidnapper par Dark Vador en personne (avant de se faire libérer par le semi traitre Lando). Une fois Luke débarqué, c’est parti pour un bon vieux combat au sabre laser entre lui et Dark; et l’on assiste alors au pire exemple de relation père-fils possible. Et v’la t’y pas que Dark jette Luke par la fenêtre et lui coupe la main avant de lui apprendre qu’il est son géniteur, le tout en prenant l’ascendant psychologique sur le garçon avec l’aide du côté obscur de la Force. C’est ce qu’on appelle un échec éducatif. Luke est horrifié par la nouvelle et décide donc de se jeter dans le vide. Mais les enseignements de Yoda et Obi semblent porter enfin un peu leur fruits et Luke parvient à contacter télépathiquement Leia, histoire qu’elle vienne le sauver rapidos de la situation compliquée dans laquelle il s’est une fois de plus fourré, puisqu’il se trouve présentement suspendu dans le vide, accroché de son unique main à une antenne.

Heureusement tout fini pour le mieux, Leia débarque pour un sauvetage express, Luke récupère une main artificielle et les voilà pour le moment tranquilles puisque c’est leur nouvel allié Lando qui part à la recherche de Solo, leur laissant le temps de récupérer de leurs mauvaises aventures.

Un exemple de ce qu’il ne faut pas faire avec vos enfants:

Images: © Lucasfilm Ltd. & TM. All Rights Reserved. via newsarama.com et pocketguys.com

 

Related posts:

Share on FacebookTweet about this on Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Website Protected by Spam Master